Organisation du travail hybride : fausse ou bonne idée ?

  • par
Organisation du travail hybride

Organisation du travail hybride
Alors que le télétravail s’est largement imposé durant le confinement, qu’en est-il à l’heure de la rentrée des classes ? Alors que le service public a fait le choix de conserver trois jours de télétravail obligatoires maximum par semaine, aucune règle ne s’impose aux entreprises privées. Ces dernières semblent malgré tout continuer dans la voie du télétravail, mais avec des adaptations, notamment celle d’une organisation du travail « hybride ».

 

Le travail hybride, de quoi s’agit-il ?

L’organisation du travail est en plein chamboulement. Après le 100% bureau et le 100% télétravail, les entreprises se dirigent aujourd’hui vers un mixte entre le présentiel et le distanciel. C’est ce mélange des deux modes de travail que nous appelons hybride.

Pourquoi ne pas abandonner totalement le télétravail ?

L’étude de l’institut Montaigne a démontré que 60% des répondants souhaitaient continuer à télétravailler.

Est-ce pour autant qu’ils souhaitent être en distanciel toute la semaine ? La réponse est non selon l’étude. En effet, les personnes interrogées souhaiteraient télétravailler deux à trois jours en moyenne par semaine. Les ressources humaines des organisations sont face à une situation dans laquelle elles doivent donc s’adapter.

Quelles sont les contraintes du 100% télétravail ?

A- L’isolement

« L’Homme est un animal social » selon Aristote. Le manque d’interaction sociale contraint par les multiples confinements a souvent été vécu comme une difficulté réelle. Deux salariés sur trois confient aujourd’hui ressentir de l’isolement en télétravail.

B- Les outils numériques

Le travail à distance nécessite une utilisation d’outils numériques indispensables pour le bon fonctionnement de l’entreprise. Or, tous les collaborateurs ne sont pas toujours à l’aise avec la technologie, telles que la gestion des réunions à distance, le partage de données ou l’utilisation d’une plateforme collaborative.

C- Le management

Les collaborateurs se sont retrouvés face à deux situations complexes avec leur manager. Certains ont connu un management plus intrusif lié à un manque de confiance de la part du manager; d’autres au contraire, ont ressenti les plus grandes difficultés à le joindre et se sont sentis délaissés. Le manque de formation sur les méthodes de management à distance s’est hélas fait ressentir. Seulement 8% des managers s’estiment tout à fait certains de pouvoir détecter une situation de mal-être ou de difficulté dans leur équipe selon l’enquête menée par l’Union des ingénieurs cadres et techniciens CGT.

D- L’espace de travail

Les salariés ne bénéficient pas tous d’un espace de travail dédié et adapté à leur domicile pour travailler dans de bonnes conditions. Selon la dernière étude menée par la CGT auprès de 15000 salariés , 40% des sondés se plaignent de troubles musculosquelettiques (TMS) ou de migraines oculaires.

5 bonnes raisons de maintenir un minimum de télétravail :

Même si nous avons pointé précédemment les difficultés du 100% télétravail, il n’en reste pas moins que le télétravail jouit également de gros avantages.
L’institut Sapiens indique dans son étude que le télétravail a fait grimper la productivité des salariés de 22%. Quelles en sont les raisons ?

  1. la réduction du temps de trajet qui s’est transformée en temps d’activités professionnelles supplémentaires et en réduction de la fatique
  2. une diminution des distractions liées aux collègues de bureau
  3. une réduction des nuisances sonores et des pauses cafés
  4. une forte réduction des réunions inutiles et chronophages
  5. une meilleure gestion du temps de travail avec une plus grande souplesse dans les horaires

En conclusion

Organisation du travail hybride

« Le travail hybride, la solution du compromis »

Le télétravail est un véritable outil de productivité pour les organisations et participe au bien-être des collaborateurs en recherche d’un équilibre vie professionelle et personnelle.

L’organisation du travail en mode hybride est une solution qui peut permettre de palier certaines contraintes du 100% télétravail et répondre également aux attentes de l’entreprise et des collaborateurs. Il est toutefois nécessaire de comprendre la situation de chaque salarié pour rendre le télétravail optimal et pérenne dans l’entreprise.

Wome vous invite à évaluer l’intégration du télétravail dans votre organisation en sondant vos collaborateurs, en étudiant les points de friction et en proposant des axes d’amélioration.


Et si on en en parlait ensemble ? 👇

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.